Petit historique de l'Église Vaudoise

(Église évangélique d'Italie / Chiesa Valdese)

Mon­sieur Pier­re Val­do était un ri­che mar­chand de Lyon qui a don­né la moi­tié de sa for­tune à sa fem­me et à ses fil­les, l’aut­re moi­tié étant con­sac­rée aux pau­vres de sa vil­le. Il fon­da une com­mu­nau­té de style mo­nas­ti­que où les fem­mes étaient ad­mi­ses.

L'Église Vau­doise re­mon­te à Pier­re Val­do, d'où « Val­de­se » (« Vau­doi­se » en fran­çais). La « Tab­le Vau­doi­se » est l'or­ga­ne exé­cu­tif de l'Ég­lise  au­doi­se. El­le cor­res­pond au Con­seil na­tio­nal de l'Ég­lise Ré­for­mée de Fran­ce. L'Ég­lise Vau­doi­se de Rié­si est une des pa­rois­ses de l'Ég­lise Vau­doi­se en Ita­lie. El­le re­mon­te exac­te­ment à 1871, créée à l'épo­que par le pas­teur Au­gus­to Ma­lan qui ar­ri­va à Rié­si de Ca­ta­ne à dos de che­val.

Le mou­ve­ment s’éten­dit dans tou­te l’Eu­ro­pe, avec en par­ti­cu­lier une bran­che lom­bar­de et une bran­che fran­çai­se. Au ⅩⅥe siècle ils ad­hé­rèrent à la Ré­for­me de Cal­vin. Mais les per­sécu­tions du ⅩⅦe siècle eurent rai­son du mou­ve­ment, sauf en Ita­lie (Pié­mont, Rié­si [dont la com­mu­nau­té s’ap­pel­le « Aga­pe » — du grec « amour »]).

L'église Vau­doi­se n'a donc rien à fai­re avec les Vau­dois du Pays de Vaud, si ce n’est qu’à l’heu­re des per­sé­cu­tions un cer­tains nom­bre de Vau­dois du Pié­mont se ré­fu­giè­rent au bord du Lé­man.

.