Servizio Cristiano Istituto Valdese

Le « Ser­vi­zio Cri­stia­no — Isti­tu­to Val­de­se » est une in­sti­tu­tion so­cia­le de l'ég­li­se Vau­doi­se d'Ita­lie. Le cen­tre con­tient deux éco­les re­con­nues par l'état, une éco­le pri­mai­re, une éco­le ma­ter­nel­le, un cen­tre ag­ro­no­mi­que, un cen­tre de con­sul­ta­tion fa­mi­lia­le, ai­nsi qu'une mai­son d'hô­tes.
Maison principale du Servizio Cristiano

Mai­son prin­ci­pale du
Ser­vi­zio Cri­stia­no

Produits agricoles du Centro Cristiano

Pro­duits ag­ri­co­les du
Cen­tro Cri­stia­no

École du Servizio Cristiano RIÉSI

École du Ser­vi­zio Cri­stia­no
RIÉ­SI

Histoire

Le « Ser­vi­zio Cri­stia­no » se trou­ve à Rié­si, une lo­­ca­li­té en Si­ci­le cen­tra­le, fon­dée au 17ième siè­cle. Riési est ri­che de tra­di­tions et a un passé as­sez dou­lou­reux. Ses souf­riè­res sont par­mi les plus im­por­tan­tes d'Eu­ro­pe.

Le « Ser­vi­zio Cri­stia­no — Isti­tu­to Val­de­se » est né du dé­sir d'un grou­pe in­ter­na­tio­nal de chré­tiens, mem­bres de ⇒ Agápe (cent­re écuménique à Prali [TO]), guidés par le pa­steur Tul­lio Vi­nay. Ap­rès 14 ans de pré­di­ca­tion se­lon le té­moi­gna­ge d'Agá­pe, l'amour du Sei­gneur pour les hom­mes, la com­mu­nautée d'Agá­pe sen­tait le be­soin de trans­for­mer « Agá­pe » dans une réa­li­tée con­crè­te. En 1961 ils choi­sis­sai­ent com­me pro­jet la vil­le de RIÉ­SI, qui était dans une si­tua­tion dif­fi­ci­le du point de vue éco­no­mi­que, so­cial et cul­tu­rel. Le Ser­vi­zio Cri­stia­no était fon­dé. La struc­tu­ra­tion et la mi­se en œvre du cen­tre se fai­sait à l'aide de cer­cles d'amis, sur­tout de l'Al­le­ma­gne et de la Suis­se (HEKS).

Jus­qu'à nos jours le cen­tre pré­tent d'êt­re un si­gne de la « Nou­vel­le Ge­nèse », que Jé­su avait com­men­cée. Un té­moi­gna­ge de la vé­ri­té, de la ju­sti­ce et de la paix.

École

Les éco­les „Mon­te de­gli Uli­vi” sont des éco­les pri­vées, à éga­lité des éco­les pub­li­ques et re­con­nues par l'état.

La for­ma­tion est une des mis­si­ons de ba­se du Ser­vi­zio Cri­stia­no. Dans tou­te l'hi­stoi­re de l'égli­se Vau­doi­se el­le est un sec­teur in­dis­pen­sab­le de l'en­ga­gem­ent so­cial de cet­te pe­ti­te en­cla­ve pro­te­stan­te en Ita­lie.

Pour les Vau­dois il est très im­por­tant, que les hom­mes et les fem­mes sa­chent fai­re des dé­ci­si­ons tout à fait con­sci­em­ment. Pour pren­dre de dé­ci­si­ons il faut des outils à trou­ver l'ac­cès aux faits re­le­vants.

L'éco­­le ma­ter­nel­le con­tient deux grou­pes d'en­fants. L'éco­­le pri­mai­re se com­po­se de cinq clas­ses.

L'éco­le n'est pas seu­le­ment un lieu, où les en­fants se ré­unis­sent pen­dant la se­mai­ne pour li­re et cal­cu­ler, mais aus­si un en­droit de for­ma­ti­on so­cia­le soit pour les en­fants soit pour les pa­rents.
La for­ma­ti­on so­cia­le si­gni­fie tout d'abord la li­ber­té dans le re­spect de l'aut­re.

Agriculture

Le sec­teur ag­ri­co­le est une par­tie es­sen­tiel­le du Ser­vi­zio Cri­stia­no. La cul­tu­re bio­lo­gique con­trôl­ée étan­te une mar­que dis­tinc­ti­ve de nos pro­duits ag­ri­cols re­mon­te aux an­nées qua­tre-vingt.

Aujourd'hui nous cul­ti­vons sur une sur­fa­ce d'en­vi­rons 15 hec­ta­res au de­là de 1800 oli­viers pour la pro­duc­tion d'hui­le et d'oli­ves, 800 aman­diers, un jar­din de lé­gu­mes pour la sa­la­de, les cham­pi­gnons, les to­ma­tes, les oi­gnons …

L'hui­le d'oli­ves et nos con­ser­ves peu­vent êt­re com­man­dés à l'in­ter­mé­diai­re de notre Home­page
www.serviziocristiano.org sous «On­li­ne Kau­fen» (ache­ter on­li­ne).

Maison d'hôtes

Le Ser­vi­zio Cri­stia­no a une mai­son d'hô­tes avec 25 lits. El­le se trou­ve à la di­stan­ce de quel­ques ki­lo­mè­tres de plu­sieu­res lo­ca­li­tés hi­sto­ri­que­ment in­tér­es­san­tes et de très beaux pay­sa­ges. Ce­ci fait bien aug­men­ter la de­man­de de cet­te off­re.

Les cham­bres d'hô­tes per­met­tent une très bel­le vue sur la na­tu­re, de beaux jours de dé­ten­te et la par­ti­ci­pa­tion à la vie d'un grou­pe de vo­lon­tai­res, qui vi­vent dans le cent­re.

Camps de travail

Cha­que an­née il est pos­si­ble de par­ti­ci­per aux camps de tra­vail. Il y en a de dif­fé­ren­tes du­rées et ty­pes de mis­si­on.

Ces camps de tra­vail (de lun­di à ven­dre­di, 8h30 — 12h30, re­pas, 14h00 — 16h00) ont de dif­fé­rents taux de par­ti­ci­pa­tion, ce qui in­clut le ra­vi­tail­le­ment, le lo­ge­ment, la par­ti­ci­pa­tion à la vie de la com­mu­nau­tà, les ex­cur­sions even­tu­el­les, com­me cel­les au mou­lin d'hui­le, à la treil­le ou même à la nou­vel­le « mec­ca­ni­ca » de Rié­si.

⇒ Plus d'informations et inscription

Contacte avec les gens de la région

Les camps de tra­vail sont ap­tes pour des jeu­nes gens, soit pour une an­née in­ter­mé­diai­re, ap­rès un sta­ge de for­ma­tion, soit pen­dant les va­can­ces. Ça te don­ne l'oc­ca­sion à une co­opé­ra­tion dans le sec­teur de l'ag­ricul­tu­re, du ser­vi­ce de bu­reau ou de mé­na­ge, le soin des en­fants, en­sem­ble avec un des vo­lon­tai­res in­ter­na­tio­naux et sous l'in­struc­tion d'un pro­fes­sio­nel.

La maison d'hôtes peut de­ve­nir une ex­pé­rien­ce im­pres­sio­nante. Un séjour dans cet­te région mer­veil­leu­se avec ses mo­nu­ments et beaux pay­sa­ges, en­sam­ble avec des con­tac­tes avec les gens, qui sur pla­ce font leur tra­vail so­ci­al, c'est vrai­ment une al­ter­na­ti­ve ex­cel­len­te aux va­can­ces d'ha­bi­tu­de … et puis à un prix fa­vo­ra­ble.

(Tra­duit de l'al­le­mand)
Voir l'original al­le­mand.

Auteur: Walter Bammerlin     mis en page le: 04.09.2009
(mise à jour le 01/01/2021 [ebr])